La Kredenn Geltiek

30 Août 2019
admin9969

Pour présenter plus en détail la Kredenn Geltiek, nous allons ici utiliser la trame de  la « fiche signalétique » établie par Michel Raoult dans « Les Druides – Sociétés initiatiques contemporaines ». Cette façon de présenter le Collège vous permettra de le comparer aux autres Collèges qui ont adopté cette façon de détailler leurs activités.

Lignée :

Ce qu’on appelle « Lignée » est la filiation initiatique, sacerdotale et spirituelle d’un Collège druidique, sa généalogie spirituelle en quelque sorte.

A l’origine, la Kredenn Geltiek est de Lignée de la Gorsedd de Bretagne, donc de la Gorsedd du Pays de Galles fondée en 1792 par Iolo Morganwg. Cela signifie que notre approche de la Tradition druidique est plus proche du Druidisme insulaire que du Druidisme continental.

Depuis, la Kredenn Geltiek a reçu toutes les autres Lignées classiques, comme celle du Druid Order par /|\ Robert Mac Gregor Reid, celle de Fiacc, celle du Golden Section Order de /|\ Coll Hazel, … De fait, la Kredenn Geltiek est aussi un « conservatoire » de ces Lignées, qui toutes influences notre façon de vivre et de pratiquer la Tradition des Druides.

Accent mis sur :

La Kredenn Geltiek regroupe des hommes et des femmes de foi résolument païenne, de culture celtique, et d’expression druidique. Si elle entend la Voie du Druide comme une religion, elle insiste aussi sur la pratique de la philosophie, de la science, de la culture et des arts celtiques.

La Kredenn Geltiek est composée d’hommes et de femmes en chemin sur la Voie du Druide. Elle accepte aussi auprès d’elle l’ensemble des Fidèles (Croyants) qui aspirent à assister aux Cérémonies calendaires et claniques sans prétendre au Sacerdoce.

La Kredenn Geltiek accompagne une Voie plutôt chevaleresque, ouverte à ceux de ces proches qui tiennent à la tradition celtique et qui aspirent à un travail spirituel, sans pour autant aspirer au Sacerdoce. Cette Voie est appelée la Branche Rouge. Elle accompagne également et dans les mêmes termes une Voie plus opérative, appelée la Branche Verte.

Langues :

Les cérémonies et rencontres se déroulent en français. Notre lien à la Bretagne est manifesté par quelques expressions et Prières qui sont dites en breton. Nos membres sont aussi invités à s’intéresser de près au Celtique ancien parce que la façon dont les mots sont construits contient des indices à portée philosophique et spirituelle.

Symboles principaux :

Le symbole principal est le Tribann. La Kredenn Geltiek attache aussi beaucoup d’importance au Triskell, à la Croix celtique, à la Croix Druidique, au Cercle, à la Spirale, à l’axe, au Carré, au Pentagramme, à l’Hexagramme, aux nombres, au Bestiaire celtique, au Calendrier, aux plantes, …

Il n’y a pas de limite à l’étude des Symboles, et même à leur création, pourvu qu’ils restent celtiques.

Textes de référence :

La Kredenn Geltiek n’a pas de texte de référence au sens de « livre sacré ». Elle n’a d’ailleurs aucun dogme.

Nos membres étudient volontiers les récits de mythologies celtiques, quel que soit le pays ou la langue d’origine. La mythologie française médiévale est aussi prise en considération, par le Cycle Arthurien, Mélusine, Gargantua, …

La Kredenn Geltiek porte de l’intérêt aux textes des modernes, qu’ils soient druidisants, scientifiques, historiens, archéologues, …, et que ces textes portent sur des éléments d’histoires, de philosophie, …

Les Triades Bardiques sont utilisées comme base à des échanges philosophiques.

Conditions d’admission :

Pour être admis à la Kredenn Geltiek, il faut être Celte, ce qu’on peut être de naissance, par mariage ou par adoption, avec une adoption symbolique possible par un membre du Collège. Il faut également être majeur et émancipé. Il faut surtout se reconnaître comme Fidèle de la Foi païenne druidisante.

Concrètement, il faut avoir suivi les cérémonies d’une ou plusieurs Clairières durant un minimum de temps avant d’être admis par les membres de la Clairière et son représentant.

Nos Anciens avaient pour slogan que « la qualité prévaut toujours sur la quantité ». Nous avons repris cette devise à notre compte.

Cérémonies :

Les Clairières fêtent seules ou ensemble les huit Cérémonies calendaires. Ces huit fêtes sont : Samonios (fin octobre – début novembre), Genimalacta (solstice d’hiver), Ambivolcios (fin janvier – début février), Satios (équinoxe d’automne), Belotennia (fin avril – début mai), Mediosamonios (solstice d’été), Lugunaissatis (fin juillet – début août), Tiocobrixtio (équinoxe d’automne). Le calendrier de ces Cérémonies est établi pour l’année au moment de Samonios, fête qui marque le début de l’année celtique.

Les lieux des Cérémonies sont au choix des Clairières, mais elles ont toujours lieu en extérieur et dans la nature.

D’autres fêtes figurent à notre calendrier liturgique. Elles sont célébrées individuellement par chaque membre, au sein de sa famille.

Les autres Branches ont leurs propres fêtes et réunions, qu’elles organisent de manière souveraine.

Les Fidèles qui souhaitent s’affirmer en tant que païens pourront solliciter une Cérémonie de proclamation de la Foi païenne. En cas de Cérémonie clanique, cette Proclamation sera demandée pour au moins un parent (naissance, émancipation) ou futur époux. Elle aura alors lieu à part.

Sous le regard de la Chouette

Fréquence :

Les huit Fêtes calendaires ont lieu selon un rythme qui s’inspire du calendrier de Coligny : quatre Fêtes sont solaires (solstices et équinoxes), les quatre autres sont lunaires.

Les Cérémonies claniques et/ou initiatiques n’ont pas lieu durant les Cérémonies calendaires car nous souhaitons que ces Fêtes restent axées sur le moment de l’année.

Degrés d’initiation :

Le parcours initiatique à la Kredenn Geltiek se fait selon les sept degrés : Kredennour, Kerzher, Mabinog, Awenad, Azraw, Gudaer, Ri Drevon Gudaer. Ce dernier est en fait le « président » en exercice de la Kredenn Geltiek.

Du point de vue fonctionnel, les Awenadii sont soit Barde (spécialisé plutôt dans l’artistique), soit Vate (spécialisé plutôt dans les sciences et techniques). Les Azraw sont Druides.

Le Mabinog qui est reçu n’est pas assuré d’être un jour consacré Druide, cette décision revenant au Pœllgor Nevet (Conseil Sacré, « bureau » assurant la gestion du Collège).

Les autres Branches proposent des parcours en trois degrés, mais ceux-ci n’ont pas de portée sacerdotale.

Caractère sacerdotal :

L’entrée dans le Sacerdoce se fait avec la réception au degré d’Awenad, les tenants de ce degré pouvant organiser et conduire un certain nombre de Cérémonies. Ce Sacerdoce est complété avec les degrés suivants. Il est totalement conféré avec le degré de Gudaer.

Les autres Branches ne revêtent aucun caractère sacerdotal.

Initiation de la femme :

Il n’est fait aucune distinction entre les hommes et les femmes à la Kredenn Geltiek. L’Initiation, qu’elle soit sacerdotale ou non, s’adresse à notre dimension spirituelle qui est asexuée.

Rite d’initiation :

Chaque passage de degré fait l’objet d’une réception, c’est-à-dire que la personne a fait le chemin et qu’elle est reconnue pour ce qu’elle est.

Les degrés de Kredennour et de Kerzher n’ont pas encore de réelle portée initiatique. Leur reconnaissance est donc faite en Cérémonie ouverte.

Les degrés suivants font l’objet de Cérémonies initiatiques où n’assistent que les membres dotés du degré qui va être reconnu.

Attribution d’un nom initiatique :

Tous les Initiés reçoivent un nom initiatique lors de leur accueil en Clairière. Ils pourront en avoir un autre qu’ils tairont lors de la cérémonie de Consécration au Druidicat. Chacun est aussi libre de changer de nom initiatique s’il juge cela nécessaire pour marquer une nouvelle étape de son parcours.

Selon les Clairières, ces noms sont choisis soit par l’impétrant lui-même, ou soit par le Consécrateur.

Serment :

Un premier serment est pris lors de la réception de Kerzher, qui concerne les Fidèles qui s’engagent dans la Voie sacerdotale. D’autres interviennent à diverses étapes du parcours. Ces serments n’engagent pas celui qui le fait à des considérations qui l’abaissent ou l’emprisonnent. Les termes de ces serments sont connus avant la Cérémonie pour que personne ne soit surpris.

Concernant l’abjuration, la Kredenn Geltiek considère cela comme une affaire personnelle. Elle propose un cadre à celles et ceux qui voudraient la faire, mais ne souhaite pas savoir si cette abjuration s’est faite ou non.

Régalia :

Les Fidèles (Kredennourien) n’ont pas de vêture particulière. Ils peuvent cependant désirer consacrer un vêtement aux Cérémonies.

Les Kerzherien portent une chemise longue blanche, en matière naturelle, qui est consacrée au moment de leur accueil comme Kerzher.

Les Mabinogi et Awenadii portent une Saie blanche et longue, en une matière naturelle et confectionnée par celui ou celle qui la portera. Les Druides et plus peuvent opter pour la Saie ou la chemise, selon leur choix.

Les degrés sont représentés par des rubans de couleur.

Chacun est libre d’ajouter le Symbole de son choix pourvu qu’il soit compatible avec la Tradition celtique et avec son degré.

Enseignement :

Les membres de la Kredenn Geltiek reçoivent gratuitement des fascicules d’enseignement, lesquels ont surtout pour vocation d’ouvrir des pistes de recherches et de réflexions. Ces fascicules sont complétés d’un accès à un centre de ressources où sont accessibles nombres d’ouvrages et de travaux.

Tous ces écrits sont supplantés par la transmission orale, qui est faite entre le Cheminant et son Sanglier (sorte de tuteur), ainsi que pendant les réunions de travail des Clairières.

Les Clairières organisent librement leur travail. Certaines profitent des Cérémonies calendaires pour partager un travail lors d’un temps particulier appelé Condate. D’autres Clairières organisent des réunions de travail régulières, sur des thèmes prévus à l’avance et avec des interventions prises en charge pour tous les membres de la Clairière.

Publication :

La Kredenn Geltiek possède une revue nommée Kad. La publication de cette revue, un temps en sommeil, a repris à Samonios 2013 ev. Kad est diffusé gratuitement, par courriel, à qui en fait la demande.

Durant la seconde guerre mondiale, Kad est provisoirement devenu Nemeton. De même que la revue Ogam a été fondée par des membres de la Kredenn Geltiek, qui l’ont tenu jusque dans les années 1955.

Cérémonies familiales :

Les membres de la Kredenn Geltiek, ceux des Branches, les Fidèles réguliers et quiconque en fait la demande, pourront bénéficier de cérémonies pour la naissance d’un enfant, son passage à l’âge adulte, un mariage, la consécration d’une maison, des funérailles, … Nous nommons cela les Cérémonies claniques.

Comme toutes les activités de la Kredenn Geltiek, ces Cérémonies sont gratuites, y compris pour les non-membres.

Sections décentralisées :

La Kredenn Geltiek possède plusieurs Clairières : Nantes et littoral, Vignoble Nantais, Bas-Poitou.

Les représentants de ses Clairières se réunissent en un Pœllgor Nevet (Conseil Sacré), présidé par le Ri Drevon Gudaer (Chef Druide Sacerdotal, « président » de la Kredenn Geltiek pour un mandat de 5 années non renouvelables).

Incompatibilités :

La Kredenn Geltiek considère la Voie du Druide comme étant incompatible avec toutes les philosophies, doctrines politiques et sensibilités qui sont peu ou prou totalitaires, intolérantes, exclusives, discriminantes.

La Kredenn Geltiek pratiquant un Druidisme qu’elle considère comme une religion, il ne serait pas cohérent de se présenter comme membre d’une autre religion que la païenne druidisante.

Les membres de la Kredenn Geltiek peuvent appartenir à d’autres Collèges druidiques s’ils le veulent, à condition que leurs valeurs soient les mêmes que les nôtres.